Conseil pour la préparation des travaux

Comment protéger mon chantier ?

  • Protéger l’environnement du lieu d’application : enlever ou recouvrir d’un film protecteur (polyan, vieux draps…).
  • Mettre du scotch pour masquer les parties attenantes à ne pas recouvrir.
  • Enlever ou protéger toutes les surfaces et les objets susceptibles de recevoir des projections ou de gêner l’application.
  • Ne pas oublier d’avertir et éventuellement d’interdire l’accès du chantier en cours (affichage peintures fraîches…, barrières pour les enfants…).

Travaux de peinture en intérieur ou sur grandes surfaces (murs…) :

  • Si possible vider complètement la pièce devant être mise en peinture. Sinon mettre les meubles et objets au centre de la pièce et les recouvrir totalement d’un revêtement protecteur (film polyan, vieux draps pliés en deux…)
  • Ôter ou protéger tout ce qui est susceptible de recevoir des projections de peinture ou gênant l’application (voilages, rideaux, tapis, tableaux, étagères, poignées, tringles, vis, clous…)
  • Si le sol n’est pas à faire : le protéger par un film, une bâche plastique… à fixer fermement avec du scotch double face ; penser également à protéger les plinthes le cas échéant.

Pour le sol :

Si d’autres travaux sont prévus : toujours le faire en dernier, bien protéger les murs sur minimum 50cm de hauteur

Travaux de vernissage en intérieur :

  • Si possible déplacer l’objet à vernir dans une pièce de faible passage moins sensible au bricolage (garage…). Sinon calfeutrer toutes les surfaces alentours pour éviter qu’une projection mal intentionnée ne vienne ruiner votre moquette, mur immaculé… Ôter ou protéger tout ce qui est susceptible de recevoir des projections ou qui viendrait gêner votre travail.
  • Masquer par du scotch ou autre toutes les parties à ne pas recouvrir (ou à recouvrir d’une autre couleur, finition…)

Travaux en extérieur :

  • Protéger toutes les surfaces à proximité du chantier ne devant pas être recouvertes (y compris le sol).
  • Si possible prévoir de travailler sous abri (pour des salons de jardins, volets…)
  • Bannir tout chantier si le vent s’invite.
  • Consulter impérativement la météo : il vaut mieux reporter que recommencer prématurément…
  • Ne jamais travailler alors que les supports sont humides (attendre 3 jours de sec après  une journée pluvieuse).
  • Reporter votre chantier si de la pluie est prévue dans les 24h suivant votre application.
  • Anticiper tout besoin en échelles, échafaudages…

Quelles sont les conditions nécessaires à la bonne application de mes produits ?

Intérieur :

  • Ne jamais appliquer de produits s’il fait trop froid (température inférieure à 12°C), trop chaud (au-dessus de 25°C), trop humide (pluie, brumeux…) ou trop sec (se méfier en particulier des jours de vent). Sans le savoir, la météo influence largement les conditions d’applications, même à l’intérieur. Dans une habitation chauffée, les convecteurs électriques ont tendance à assécher l’air, alors qu’ au contraire les chauffages d’appoint au gaz ou au pétrole ont tendance à apporter de l’humidité. Il faut donc en tenir compte pour l’application mais également tout simplement pour votre confort de vie (l’hygrométrie intérieure doit être entre 45 et 60% d’humidité).
  • Les conditions idéales sont de 15 -20°C et  45-60% d’humidité relative.
  • De mauvaises conditions peuvent provoquer des désordres de séchage, visibles immédiatement (aspect terne, non homogène, collant résiduel, temps de séchage plus long,voile…), des dégâts visibles beaucoup plus tard (vieillissement prématuré, cloquage, faïençage, décollement…).
  • Les meilleurs moments pour travailler se situent ainsi au printemps et à l’automne. L’hiver et l’été sont des saisons à éviter.

Extérieur

  • Ne jamais appliquer de produits s’il fait trop froid (inférieur à 5°C), trop chaud (au-dessus de 30°C), trop humide (pluie, brumeux…) ou trop sec (se méfier en particulier des jours de vent). Bannir également tout chantier si le vent est de la partie (dès qu’une brise légère se fait sentir). Se renseigner aussi sur la météo à court terme : une averse sur votre travail même après 24h peut s’avérer catastrophique pour votre application.
  • Les conditions idéales sont  12 -25°C et 45-60% d’humidité relative au  printemps ou à l’ automne. L’hiver et l’été sont des saisons à éviter.
  • De mauvaises conditions peuvent provoquer des désordres de séchage, visibles immédiatement (aspect terne, non homogène, collant résiduel, temps de séchage plus long,voiles…), des dégâts visibles beaucoup plus tard (vieillissement prématuré, cloquage, faïençage, décollement…).

Comment me protéger ?

  • Se vêtir d’habits en coton (ne craignant plus rien) confortables et longs (bras et jambes couverts), qui vous laissent libre de vos mouvements sans être trop amples. Porter une paire de gants fins (latex…), et si possible des lunettes de protection.
  • Toujours aérer le lieu d’application sans toutefois créer de courants d’air qui perturberaient le bon séchage de votre produit.